1474-newsletter-maxi-mega-banniere.gif
INVENTE LA COUVERTURE DU NUMERO 100 DE BULLES DE GONES Rendez-vous - festivals pour tous les enfants curieux

INVENTE LA COUVERTURE DU NUMERO 100 DE BULLES DE GONES

du vendredi 1 décembre au dimanche 7 janvier

En février 2018 Bulles de gones fêtera son 100° numéro et laisse place à la créativité de tous les enfants !
Dessins, photos, collages… la composition de la couverture est libre. Tu peux ajouter un titre et écrire numéro 100 avec des lettres colorées et rigolotes… La couverture d'un magasine est importante car elle attire l'œil du lecteur.
Nous comptons sur toi !

Concours : Invente la couverture du numéro 100 de Bulles de gones
Pour tous les enfants. Les créations pourront être envoyées jusqu'au 6 janvier 2018, sur support papier ou carton (format A4) à Bulles de gones, 3 chemin de la Chanterie, 69260 Charbonnières les Bains
Ou par email à contact@bullesdegones.com

Règlement du concours : sur simple demande par email à contact@bullesdegones.com

A gagner :
1er prix : tu fais la couverture du numéro de 100 de Bulles de gones.
4 DVD La récré de Lucie : Enquêtes de la luciole 1-2-3 et Poèmes à voir
2 carnets de dessin créés par Bulles de gones

2e au 10e : 2 carnets de dessin créés par Bulles de gones - 1 DVD offert
par la Récré de Lucie

Et 1er au 10e abonnement d'un an à Bulles de gones

Si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter !

A tes crayons, pinceaux, ciseaux...

Visite découverte Dès 6 ans

Aqua - L'invention des Romains

dimanche 17 décembre

Une nouvelle expo s’ouvre au musée gallo-romain qui vient de changer de nom et d’identité visuelle, en englobant le site antique avec lui. En référence au nom passé de la ville, c’est son ancien patronyme qui a été choisi, Lugdunum. Il parle aux Lyonnais et fait sens pour les touristes étrangers. Il a l’avantage de faire référence au passé romain mais aussi gaulois du nom que ceux-ci avaient donné au mont tourné vers le soleil levant, Lugdunum (qui signifie la colline du dieu Lug, ou colline de la lumière en celte). Pour fêter ce changement qui s’accompagne depuis janvier dernier d’horaires plus adaptés et d’une ouverture de l’entrée basse du musée augmentant ainsi son attractivité pour les touristes, le musée a concocté une expo didactique sur le génie technique romain, notamment sur les systèmes d’adduction d’eau. Il faut dire que Lyon était particulièrement bien équipée à l’époque romaine puisque pas moins de quatre aqueducs alimentaient la cité, dont l’aqueduc du Gier, le plus long et celui dont il reste le plus de vestiges visibles. En prenant comme fil conducteur le trajet d’une goutte d’eau ce parcours retrace le chemin de l’eau, depuis sa captation dans une source jusqu’à son arrivée sur l’”évier”. Il faut savoir, en effet, que les Romains avaient un usage immodéré de l’eau, pour les fontaines publiques, pour les thermes publics, mais aussi pour les maisons individuelles qui avaient souvent l’eau courante. Ainsi les visiteurs découvrent la richesse des collections du musée, avec une chaudière en plomb retrouvée lors des fouilles du parking Saint-Georges, une baignoire en marbre retrouvée lors des fouilles du métro D, des tas de tuyaux de plomb dont un portant la marque de fabrique d’une entreprise dirigée par une femme, Terentia Secundilla tout en se documentant sur le captage, le stockage et la distribution d’eau. Sans oublier deux clins d’œil dans le parcours permanent, une expo photos des vestiges de l’aqueduc du Gier au niveau 3 de Philippe Schuller et une expo de dessins techniques de Guillaume Marie Delorme réalisés en 1760 au niveau 2. L’occasion d’aller découvrir le nouvel espace enfants, accessible librement et franchement réussi, situé à mi-chemin, qui permet de jouer aux jeux des petits gallo-romains, d’endosser une toge où de se croire l’espace d’un instant conducteur ou conductrice de char. Un vrai bonheur !

Spectacles vivants Dès 8 ans

Là-haut le cloud, ici le soleil

15 et 16 décembre

Une intervention artistique en espace public, une joyeuse mystification scientifique, une vraie-fausse enquête techno-ethnologique, une fenêtre ouverte en pop-up dans le quotidien d’un lieu pour générer un courant d’air dans les représentations du numérique… Là-haut le Cloud ici le Soleil est un détournement poétique de la ville numérique. Ce spectacle déambulatoire projeté sur les murs d’immeubles veut avant tout faire rêver. Suivez le triporteur de l’équipe dans les rues de notre ville et redécouvrez-la !

Spectacles vivants Dès 7 ans

La clé magique

samedi 16 décembre

Trois contes mathématiques pour petits et grands à travers desquels Marie Lhuissier, doctorante en mathématiques, invite l’auditoire à découvrir ou redécouvrir les mathématiques avec une histoire poétique et un bel objet à créer et à ramener chez soi, à partir desquels on peut, si on veut, poser des questions pour creuser et comprendre. Samedi 21 octobre : Mais que suis-je donc ? À la découverte des nœuds. Samedi 18 novembre : Le faiseur de neige À la découverte des fractales. Samedi 16 décembre : La clef magique À la découverte des hexaflexagones, des figures géométriques qu’il est possible de plier de manière à former différents hexagones.

Myrtille et la lettre au père Noël Dès 4 ans

Myrtille et la lettre au père Noël

Myrtille s'ennuie. Depuis que son petit frère a fait irruption dans la maison, elle a été reléguée chez sa grand-mère alors qu'elle devait apprendre le patin à glace avec son papa pendant les vacances de Noël. Elle décide donc d'écrire une singulière lettre au père Noël pour regagner l'attention de ses parents.

Ce charmant court-métrage est accompagné de deux autres petits films délicieux, dont le charmant Le Renard et la Souris, aux graphismes très différents qui plongeront toute la famille dans l'univers merveilleux de Noël. À partager entre grand.e.s et petit.e.s, sans modération !

Dès 4 ans. Trois films de Edmunds Jansons, Dace Riduze, Camille Chaix, Hugo Jean, Juliette Jourdan, Marie Pillier et Kevin Roger. 42 mn.

Les Moomins attendent Noël film d'animation Dès 3 ans

Les Moomins attendent Noël

Les Moomins (ou Moumines), sont de drôles de petits personnages qui ressemblent à de gentils hippopotames. Inventés par l'auteure et peintre finlandaise Tove Jansson, juste après la seconde guerre mondiale, ils ont bercé des générations de jeunes scandinaves et britanniques pour devenir dans les années 70 des dessins animés polonais, russes, allemands mais surtout japonais (ils auraient même inspiré le grand Miyazaki pour Mon voisin Totoro). Ils reviennent ici grâce à la restauration entreprise par les producteurs finlandais Filmkompaniet et polonais Animoon dans une nouvelle histoire, absolument à l'esprit des albums de Tove Jansson, qui ravira les plus jeunes avec leur tolérance, leur goût de l'aventure et de la liberté.

Drôles de petites bêtes film d'animation De 3 à 99 ans

Drôles de petites bêtes

Lorsqu’Apollon, un grillon baladin au grand cœur, arrive au village des petites bêtes, il ne tarde pas à perturber la vie du Royaume tout entier… Piégé par la cousine de la Reine Marguerite, la jalouse et diabolique Huguette, Apollon est accusé d’avoir enlevé la souveraine, semant la panique dans la ruche… Marguerite est en réalité captive des Nuisibles, complices d’Huguette qui en profite pour s’emparer du trône ! Apollon le Grillon, aidé de Mireille l’Abeille, Loulou le Pou et ses nouveaux amis, se lance alors dans une périlleuse mission de sauvetage.…

Rosie Rose - invitations
Une heure au ciel - invitations
BIENVENUE AU SPA AZIUM - bon plan
1566-the-pianist.jpg

TOUJOURS D'ACTUALITE