1738-guignol-et-l-ourson-de-noel.jpg

AGENDA - EXPOS - MUSEES

Le Maire et l’Architecte © Archives municipales de Lyon

Le Maire et l’Architecte

du 19 octobre au 21 mars Du mardi au samedi 13h-18h Fermeture annuelle du 21/12 au 6/01

Ou comment Edouard Herriot et Tony Garnier ont modernisé Lyon au début du XXe siècle. Expo temporaire.

 

  • Dès 10 ans

 

Tony Garnier (1869-1948) s’illustre par son audace, alors qu’il est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome : au lieu de produire un relevé d’architecture antique, il propose une Cité industrielle, œuvre conceptuelle majeure. Il revendique une architecture qui restitue « à l'artiste sa tâche de penseur et de créateur à l'usage des besoins modernes ». A Lyon pourtant, son nom évoque d’abord une salle de spectacle et une avenue. Belle ironie du sort, pour un penseur de la ville et un architecte si productif ! En 1990, Tony Garnier a fait l’objet d’une importante rétrospective à la galerie du centre de création industrielle du Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, puis au musée des Beaux-Arts de Lyon. Presque trente ans plus tard, au-delà de l’anniversaire de l’architecte, l’exposition des Archives municipales de Lyon propose de relire les réalisations de Tony Garnier au prisme de la Cité industrielle. Le parcours comprend deux parties reliées entre elles par un espace consacré à l’œuvre artistique de l’architecte. La première partie (Lyon-Paris-Rome-Lyon) retrace sa formation technique au collège de la Martinière, puis son apprentissage de l’architecture dans les écoles des Beaux-Arts de Lyon et de Paris et enfin à Rome, où il se révèle avide de modernité. La seconde partie, cœur de l‘exposition, entend dépasser la tradition qui enferme l’œuvre d’un architecte dans la chronologie. Il est proposé aux visiteurs d’entrer dans l’œuvre et de comparer le projet de « ville neuve », exposé en regard, avec les projets réalisés. La Cité industrielle, matrice de ses projets, tenant compte des besoins des cités industrialisées, est au cœur du propos. Une reconstitution en 3D permettra de visiter une vraie ville avec ses espaces verts, son administration, ses loisirs et habitations... Nul doute que cette visite virtuelle aurait exaucé les rêves de l’architecte. Le tandem entre Edouard Herriot et Tony Garnier a fait couler beaucoup d’encre, à tort ou à raison. L’exposition propose une approche inédite de cette relation. Les deux hommes étaient convaincus des voies nouvelles que Lyon devait prendre pour répondre aux besoins de son temps, mais les visions respectives ne concordaient pas toujours… et l’architecte a souvent dû en rabattre. L’exposition, accessible, esthétique et immersive, est construite à partir du fonds des Archives municipales de Lyon, complété par d’autres collections, privées et publiques. Plus d’une centaine d’œuvres et documents sont présentés. Elle s’adresse à tous : amateurs d’architecture, mais aussi amoureux de Lyon.

 

 

 

  • Où ?

     

     

  • Tarifs :

    enfant : entrée libre

    adulte : entrée libre


1735-le-bleu-des-arbres.gif
1724-bullesdegones_300x600.jpg

TOUJOURS D'ACTUALITE