1554-parachute-theo-argence.gif

Dossier

Je m’engage aux côtes des enfants

Par Galia Valette-Pilenko

La fondation pour l’enfance

Chacun d’entre nous a entendu parler du parrainage international, qui consiste à envoyer de l’argent et (ou) des lettres à un enfant des antipodes. Mais peu savent que le parrainage de proximité existe, tout près de chez nous, et que les associations manquent souvent de parrains. Pour donner davantage de lisibilité au sujet, la Fondation pour l’enfance en a fait l’une de ses priorités. Explications circonstanciées pour comprendre et s’impliquer. Pour commencer, donnons une définition, celle retenue par le directeur des missions sociales de la Fondation pour l’enfance, Didier Chanal. Elle se résume en deux mots : la solidarité intergénérationnelle. Concrètement, il s’agit de « tisser des liens dans la durée entre un enfant qui a besoin de soutien et un bénévole car ce partage d’affection et de compétences aide l’enfant à devenir autonome et épanoui ». Forts du constat que le parrainage de proximité souffre d’une méconnaissance généralisée, la fondation pour l’enfance a décidé de donner un coup de projecteur. Les deux actions phares de cette année se matérialisent par un appel à projets lancé fin septembre dernier à destination des associations de terrain pour financer des actions de parrainage de proximité, et un colloque prévu pour mai prochain dans la capitale. Dans le premier cas, il s’agit d’une enveloppe globale de 375 000 € (sur trois exercices) à partager entre trois ou quatre associations lauréates, ces associations n’étant pas forcément déjà impliquées dans le parrainage de proximité. La fondation pour l’enfance s’est associée avec France Parrainage pour l’occasion, les associations gagnantes pourront donc bénéficier de l’expertise de l’association et d’un suivi sur l’ensemble de leur projet pour qu’il soit autonome à terme.
Plus d'infos : www.fondation-enfance.org

1549-mdc_octopus_pave300x600.gif
1547-superpoireau_300x600.gif

TOUJOURS D'ACTUALITE