1909-GL_Pompiers_BullesDeGones_1000x180.gif

AGENDA - AU MUSEE

Sur la piste des Sioux © Musée des Confluences

Sur la piste des Sioux

du vendredi 22 octobre au dimanche 28 aout 10h30-18h30

Expo temporaire au Musée des Confluences

 

  • Dès 6 ans

 

Nous avons toutes et tous l’image de l’Indien coiffé d’une parure de plumes, juché sur son cheval et parcourant les plaines en quête de gros gibier. Et c’est d’ailleurs l’image qui accueille le jeune visiteur quand il franchit le seuil de l’exposition Sur la piste des Sioux que présente actuellement le musée des Confluences. Une image qui résume une enquête du Credoc (Centre de recherches pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie) spécialement commandée pour l’occasion sur les stéréotypes que les Français ont de ces peuples qui étaient pourtant très différents d’une région à l’autre.

L'exposition retrace précisément cette construction, depuis les premières images (peintes) parvenues en Occident jusqu’à celles du western en passant par les fameux Buffalo Bill’s Wild West Shows qui se produisaient aussi en Europe, à Paris et à Lyon et le village « indien » installé à Bruxelles en 1935 en marge de l’exposition universelle dont la collection de costumes lakotas rassemblés par François Chladiuk, collectionneur, achetée en 2004 à un antiquaire.
Où l’on s’aperçoit que le stéréotype de l’indien est précisément ce Sioux, qui regroupe 3 groupes différents, les Lakotas, les Nakotas et les Dakotas d’un même ensemble linguistique mais que les natifs du continent américain constituent plusieurs centaines de nations différentes. Parce que le grand mérite de cette expo hormis son côté ludique et didactique, c’est qu’elle est jalonnée de « bornes américaines » qui rappellent les faits historiques et notamment la carte des territoires occupés par les natifs au fil du temps, des débuts de la colonisation à aujourd’hui… et c’est édifiant !
Regorgeant d’objets, dessins, gravures, peintures, photographies et autres films, Sur la piste des Sioux nous fait voyager autant dans l’imaginaire que dans la beauté, avec ces parures magnifiques ou ces portraits saisissants de la photographe américaine Gertrude Käsebier, moins connue que Edward Curtis mais au moins aussi précise et juste.
L’expo se poursuit par des vitrines remplies de représentations de « peaux rouges », dans l’iconographie populaire, la BD, la réclame, la littérature jusqu’à Bison futé…
Une salle de cinéma permet de se plonger dans des images de westerns mythiques par un montage projeté sur 3 écrans avant de terminer cette aventure par un documentaire qui donne à espérer sur un artiste lakota, Arthur Amiotte. Descendant d’acteurs des Buffalo Bill’s Wild West Shows, il est connu pour ses collages et par son engagement pour la cause de son peuple.

Bon plan : les visites commentées sur réservation
Ouvert tlj de 10h30 à18h30 pendant les vacances scolaires

par Gallia Valette-Pilenko

 

 

 

  • Où ?

     

     

  • Tarifs :

    enfant : gratuit

    adulte : de 6 à 9 €


1905-musee Grenoble-Web-300X600Pixel.jpg
1911-FDL_300x600.png

TOUJOURS D'ACTUALITE